Inventaire physique des immobilisations avec un rapprochement comptable

Publié le 07/06/2017 | Par Paul VIGNON

Exemple concret d’une réalisation d’inventaire physique des immobilisations avec un rapprochement comptable réalisé par le groupe Expertises Galtier et expliqué par Paul Vignon, du service Inventaire et suivi des Immobilisations.

Comme l’impose la règlementation ISA/IFRS(1) et la loi SOX(2), tous les sites industriels sont tenus de respecter ces règles internationales imposant le suivi des actifs et l’obligation de réaliser un inventaire physique.

Pour aborder ce sujet, nous avons choisi de partir d’un cas réel réalisé en début d’année 2017. Concrètement, nous sommes intervenus auprès d’un important groupe industriel américain d’envergure mondiale, présent dans de multiples domaines d’activités (constructions, transports, mécanique, etc.). En 2012, nous étions déjà intervenus pour cette société afin de réaliser un inventaire physique avec pose d’étiquettes code-barres, un rapprochement comptable et une expertise préalable en valeurs d’assurance des bâtiments et matériels.

Entre 2012 et 2017, l’outil industriel a connu des transformations avec, pour exemple, des investissements et mouvements importants entre les six sites de production (dont un fermé). Notre client utilise un progiciel de gestion des immobilisations dans lequel le numéro d’inventaire (code-barres) ainsi que les codifications géographiques sont renseignées à 90%. Début janvier 2017, l’objet de notre nouvelle mission, a été de réaliser un nouvel inventaire physique en lecture code-barres et de procéder au rapprochement comptable, mais aussi de déterminer les valeurs d’assurance à neuf et vétusté déduite des bâtiments et matériels, avec en final la restitution d’un fichier enrichi de notre travail dans le progiciel de gestion des immobilisations.

Les missions se sont déroulées selon plusieurs phases : 

Phase 1

Phase 2

Sur cette mission, deux experts ont travaillé et procédé à l'inventaire en parallèle pour répondre à l’estimation assurance.

Phase 3

Le rapprochement comptable a été automatisé avec le constat et le traitement des écarts.

Phase 4

Estimation des actifs immobiliers, matériels et mobiliers en valeurs à neuf et vétusté déduite.

Phase 5

Conclusions et présentation de nos rapports de mission : un rapport d’inventaire et de rapprochement comptable avec la fourniture des listes d’immobilisations directement chargées dans le progiciel de gestion des immobilisations et enrichis des résultats de l’inventaire (libellé, code site, code analytique, code-barres, code nature, etc.).

Quelques données :

Périmètre de réconciliation comptable 2600 lignes
Étiquetage 1240 étiquettes lues
  265 étiquettes posées
Total 6 120 immobilisations
  55 millions d’€ de valeurs brutes

La diminution de l’actif représente environ 3 % de la valeur historique contrôlée.

Pourquoi avoir choisi EXPERTISES GALTIER ?

« Pour son expérience et son indépendance, ainsi que sa signature. Cet accompagnement a garanti la confidentialité de l’intervention. Une équipe d’experts dédiée à cette mission a réuni toutes les compétences nécessaires pour répondre au besoin spécifique (inventaire avec lecture codes-barres, rapprochement comptable, traitement des écarts et valorisation assurance), et dans le respect des délais ! »

Définition :

(1) IFRS International Financial Reporting Standards, sont des normes internationales d'informations financières destinées à standardiser la présentation des données comptables échangées au niveau international. Depuis 2002, les entreprises de l'Union européenne faisant appel à l'épargne publique doivent présenter leurs comptes-rendus financiers en utilisant la standardisation IFRS. Néanmoins, on trouve encore des normes labellisées IAS (International Accounting Standards). Dans les années 2000, certains scandales financiers ont mis en avant le manque de transparence des informations à la disposition de l'investisseur privé.

(2) La loi Sarbanes Oxley, du nom des deux sénateurs Paul Sarbanes et Michael G. Oxley, a été adoptée par le congrès américain en Juillet 2002. Cette loi, aussi dénommée Public Company Accounting Reform and Investor Protection Act of 2002 ou SOX ou Sarbox, est la réponse aux scandales comptables et financiers : Enron, Tyco International, WorldCom. La loi Sarbanes Oxley encadre sévèrement la production des documents comptables et financiers. En cas de falsification de bilans, les sanctions peuvent atteindre 20 ans d'emprisonnement.

Retour